Le projet Cheechoo

Avec des taux de récupération de l'or par gravimétrie variant entre 70 % et 76 %, Cheechoo est un projet de classe mondiale qui représente la plus prometteuse découverte aurifère de l’histoire de Sirios. C’est actuellement l’une des seules propriétés en phase d’estimation de ressources au Québec.

Découvert en 2010 et formée de 145 claims, ce projet a révélé dès sa prospection de nombreux échantillons choisis de roches titrant 0,1 à 2,6 g/t Au.

Cible(s): Or Nombre de claims: 145
Participation: 100% Sirios Superficie approx.: 73 km2

Le projet en bref

  • 195 forages au diamant NQ pour 50 000 m
  • 3 forages au diamant PQ pour 450 m
  • 3 000 m de rainure
  • 70-76% récupération gravimétrique
  • Large enveloppe aurifère à basse teneur (entre 0,3 g/t et 0,8 g/t)
  • 867.1 g/t sur 0.5 m
  • 41.0 g/t sur 8.0 m

Localisation

Située à Eeyou Istchee, à la Baie James, la propriété Cheechoo couvre 75 km² répartis en deux blocs non contigus. Le principal bloc de 124 claims est situé dans le feuillet SNRC 33B12 et est adjacent à la propriété de la mine Éléonore du producteur Goldcorp. Le deuxième bloc de 21 claims est situé dans le feuillet SNRC 33C09, à environ 20 km à l’ouest du bloc principal.

Contexte géologique

La propriété chevauche la région de suture entre la sous-province métasédimentaire d’Opinaca (2700-2648 Ma) et le segment sud de la province volcano-plutonique de La Grande (2880 Ma). On y retrouve des granitoïdes typiques de la sous-province de La Grande et des métatexites typiques de la sous-province d’Opinaca. La géologie de la propriété est constituée de tonalite, méta-wacke, paragneiss, granite et de pegmatite. La minéralisation aurifère se retrouve principalement dans une tonalite silicifiée et riche en albite, avec présence de veines et veinules centimétriques de quartz parallèles ou se présentant sous forme de stockwork. On y observe un très faible contenu en sulfures (<1%, pyrrhotite-arsénopyrite-pyrite) de même que des quantités variables d’amphibole, biotite, chlorite, diopside, tourmaline et scheelite. L’or se présente principalement sous forme libre et grossière. L’ensemble de ces caractéristiques sont typiques d’un système aurifère relié à une intrusion réduite (Reduced Intrusion Related Gold System). Pour plus de détails, veuillez consulter l’article scientifique produit par la Commission géologique du Canada en 2018 sur Cheechoo.

Historique

Titres miniers

La propriété Cheechoo est détenue à 100% par Sirios et est formée de 145 claims couvrant 75 km²  répartis en deux blocs non-contigus. Les titres miniers ont été acquis par Sirios en 2004, avant même que débutent les premiers forages de Mines d’Or Virginia menant à la  découverte de la mine d’or Éléonore.

En 2005, Sirios avait acquis des milliers de claims dans la région immédiatement à l’est et au sud-est de ce qui est maintenant la propriété de la mine Éléonore de Goldcorp. La même année, les Mines de la vallée de l’Or Ltée. («Golden Valley») signa une entente d’option avec Sirios lui permettant d’acquérir une participation de 60% dans les projets Cheechoo et Sharks (fusionnées plus tard sous le nom Cheechoo) totalisant alors près de 600 claims.

En 2009, Golden Valley détenait 60% de Cheechoo après l’exécution de travaux de 4M$ sur la propriété.

Sirios a regagné 100% de la propriété en juin 2016 faisant suite à l’exécution de travaux d’exploration totalisant 5M$ et l’émission de 4 148 374 actions ordinaires à Golden Valley selon les termes convenus dans une deuxième entente signée en 2012.

Golden Valley retiendra, pour l’or, des redevances variant entre 2,5% et 4% de retour net en fonction du prix de l’or et 4% de retour net pour tous les autres produits minéraux extraits du projet Cheechoo. La redevance est de 2,5% si le prix de l’once d’or est inférieur à 1 200$ (CAD);  de 3% si le prix est entre 1 200$ et 2 400$; de 3,5% si le prix est entre 2 400$ et 3 000$ et 4% si l’once d’or se transige à plus de 3 000$.

Travaux d’exploration

Les premiers indices d’or ont été découverts lors d’un programme de prospection détaillée par Sirios en 2010. Ces indices furent découverts dans un secteur situé en amont glaciaire d’une grande anomalie d’or dans les sols délimitée sur la propriété voisine au sud. De nombreux échantillons de roches granitiques (tonalite) prélevés en affleurements ou sur des blocs erratiques anguleux avaient  titré jusqu’à 2,6 g/t Au.

La propriété a été forée au diamant par Sirios pour la première fois à la fin de 2012. À l’été 2018, 195 sondages de calibre NQ et trois de calibre PQ avaient été complétés sur la propriété pour un total cumulatif d’un peu plus de 50 000 mètres. Afin de cueillir des données structurales, de la diagraphie a été effectuée dans cinquante-sept sondages. De la prospection, de la cartographie géologique détaillée et de l’échantillonnage en rainure ont été effectués à plusieurs endroits, notamment, sur le Décapage principal, les tranchées 2-2, 6-9, November et Dyke mafique. Sur le décapage principal, près de 2 000 mètres de rainures ont été échantillonnées et analysées en 2016 et 2017.

Programme d’exploration en cours

Les sondages #141 à 198 (DDH 2018DDH 2018 zoom-in), soit 58 sondages, ont été complétés de en mai 2018 donnant 15 720 mètres forés additionnels et portant le total cumulatif à 50 743 mètres.  Tous les sondages sont de calibre NQ* à l’exception des trois sondages #195, 197 et 198 qui sont de calibre PQ*. La couverture systématique du secteur principal aurifère d’environ 500 mètres par 500 mètres a été complétée selon une maille d’espacement de 50 mètres. De plus, un levé de diagraphie a été complété portant à cinquante-sept le nombre total de trous sondés.

Au 13 novembre 2018, les résultats d’analyses de 3 sondages étaient toujours à recevoir.

* Le diamètre d’une carotte de forage de calibre PQ est de 8,5 cm tandis qu’il est de 4,76 cm pour le calibre NQ.

Travaux antérieurs

Les premiers indices d’or ont été découverts lors d’un programme de prospection par Sirios en 2010. Ces indices furent découverts dans un secteur situé en amont glaciaire d’une grande anomalie d’or dans les sols délimitée sur la propriété voisine Éléonore Sud détenue par les compagnies Goldcorp, Ressources Eastmain et Exploration Azimut. De nombreux échantillons de roches granitiques (tonalite) prélevés en affleurements ou sur des blocs erratiques anguleux avaient titré jusqu’à 2,6 g/t Au. La propriété a été forée au diamant par Sirios pour la première fois à la fin de 2012.

À la fin de 2017, les travaux suivants avaient été exécutés sur la propriété :

  • 140 sondages de calibre NQ pour un total cumulatif de 35 023 mètres.

  • De 2012 à 2017, prospection, creusage de tranchées, cartographie géologique détaillée et échantillonnage en rainure à plusieurs endroits, notamment, sur le Décapage principal, les tranchées 2-2, 6-9, November et Dyke mafique. Sur le décapage principal, près de 2 000 mètres de rainures ont été échantillonnées et analysées en 2016 et 2017.
  • Tests métallurgiques préliminaires (2015)
  • Levé de diagraphie effectué dans 23 sondages totalisant 7 500 mètres (2016-17).
  • Levés magnétométrique au sol et de polarisation provoquée (2012).
  • Levés magnétométriques héliportés détaillés avec espacement de 50m (2014) et 25 m (2017) entre les lignes de vol.
  • Levés d’échantillonnage de sols (humus) et de till (2010, 2015, 2016-2017).

Synthèse des résultats

Minéralisation aurifère à basse teneur

Les travaux effectués jusqu’à maintenant dans le principal secteur de forage permettent d’avoir un aperçu de l’ampleur du système minéralisé qui s’étend sur plus de 1 400 m le long du contact tonalite/méta-sédiments (réf. communiqué 8 fév. 2018). Près du contact, l’or peut se retrouver autant dans les méta-sédiments que dans la tonalite. La minéralisation aurifère est aussi présente jusqu’à plus de 500 m en s’éloignant du contact vers l’intérieur de l’intrusion et ce, jusqu’à 650 m en profondeur verticale. Les travaux de prospection de même que les forages effectués à l’ouest du décapage principal ont en effet permis d’entrevoir la possibilité que l’enveloppe minéralisée à basse teneur puisse s’étendre vers l’ouest jusqu’au secteur Éclipse et vers le nord-ouest en direction du secteur Dyke mafique.

Intervalles à haute teneur en or, zone Jordi

Des intervalles aurifères à hautes teneurs sont fréquemment recoupés dans l’enveloppe à basse teneur. Leurs continuités géologiques demeurent toutefois difficiles à confirmer avec des sondages distants aux 50 m. La cartographie du décapage principal et des tranchées a cependant permis l’observation, parfois sur plus de 80 m, d’une certaine continuité géologique des veines ou réseaux de veinules minéralisées (avec or visible). Cette continuité est généralement concordante à la foliation minérale.

Jusqu’à maintenant, seule la zone Jordi démontre une continuité géologique observable. Elle est identifiable par la présence systématique de pegmatite aurifère et de veines de quartz-feldspath avec or visible. La zone est plissée et démontre une continuité ondulée latéralement et  verticalement, elle est ainsi difficile à représenter en section ou en longitudinale en deux dimensions. Le cœur de cette zone, d’une épaisseur de 5 à 10 m, a une attitude sub-horizontale alors qu’en amont et en aval son pendage est plus abrupt, tel qu’illustré sur les sections.(sections) Le cœur de la zone Jordi est continu sur plus de 300 m latéralement et sur près de 200 m le long du pendage. Les sondages #10, 17, 25, 78, 109, 112, 123, 124, 125 l’ont recoupé avec des teneurs pouvant atteindre jusqu’à 56,2 g/t Au. La zone reste ouverte en profondeur.

 

Minéralisation aurifère en profondeur

Des intervalles à moyenne ou haute teneur en or ont été recoupés en profondeur dans la tonalite comme par exemple, le sondage #82E avec 3,1 m à 7,4 g/t Au inclus dans 16 m à 2,0 g/t Au à une profondeur de plus de 600 m et le sondage le #98 qui a recoupé un intervalle de 3 m à 53,8 g/t Au (17,4 g/t Au teneur coupée) incluant 1 m à 159,3 g/t Au à une profondeur de plus de 400 m. Des minéralisations d’or ont également été observées dans les roches méta-sédimentaires dans les forages profonds tel que le #98 avec 8 m à 4,4 g/t Au inclus dans 34,9 m à 1,7 g/t Au à une profondeur verticale de 505 m et, 100 m plus à l’est, le #82E avec 2,5 m à 4,6 g/t Au inclus dans 24 m à 1,1 g/t Au à une profondeur verticale de 491 m (réf.: communiqué 30 mai 2017).

Secteur Éclipse (anciennement secteur ouest)

Le sondage #95, situé à plus de 750 m à l’ouest du décapage principal, a recoupé la veine correspondant à celle échantillonnée en surface dans un bloc « sub-en place » qui a titré jusqu’à 113,5 g/t Au. Il a recoupé un intervalle de 13,5 m à 11,9 g/t Au, incluant une veine de quartz avec or visible de 2,1 m à 65,1 g/t Au. Le sondage #99 a recoupé près de la surface un intervalle de 10,6 m à 11,2 g/t Au qui inclut deux intervalles avec or visible d’un mètre chacun titrant 63,3 g/t Au et 50,5 g/t Au. La continuité latérale de la ou des veines aurifères de ce secteur n’est pas encore déterminée; une disposition en échelons est suspectée pour celle(s)-ci. Différemment du secteur principal foré, le secteur Éclipse comprend des veines à très hautes teneur en or mais incluses dans un encaissant de tonalite ayant un contenu beaucoup plus faible en or que l’enveloppe à basse teneur du secteur principal. Le secteur Éclipse correspond à la continuité vers le nord du secteur de l’indice Moni de la propriété voisine Éléonore Sud de Goldcorp, Eastmain et Azimut.

 

 

 

 

 

 

 

 

Secteur des sondages #47-48 (sondages #63, 64, 66, 68) et de l’anomalie de till (sondages #69, 71, 73)

Sept sondages exploratoires ont été réalisés dans les secteurs des sondages #47-48 (qui avaient donné des intervalles atteignant entre 5 et 10 g/t Au sur 1 m chacun) et de l’anomalie aurifère de till de 2015, situés respectivement à 1,5 km et 3 km au nord-ouest du décapage principal. Dans le premier cas, des résultats atteignant jusqu’à 3,4 g/t Au sur 1,1 m et 1,9 g/t Au sur 3,3 m ont été obtenus dans les sondages #63 et #64 respectivement. Dans le secteur de l’anomalie de till, les trois sondages n’ont pas retracé la source de l’or, toutefois le sondage #73 a recoupé des teneurs anomales donnant 0,8 g/t Au sur 5,4 m. De l’échantillonnage additionnel de till a été effectué en 2017 pour continuer la recherche de la source de cette anomalie.

 

Échantillonnage de surface par rainurage

Sur le décapage principal, le total cumulatif des rainures a été porté à plus de 1 992 mètres linéaires à une teneur moyenne pondérée de 0,4 g/t Au représentant environ 10 000 m² incluant une superficie de 8 500 m² longeant le contact tonalite/méta-sédiments avec un moyenne pondérée de 0,5 g/t Au.

Sur la tranchée 6-9, d’une superficie d’environ 334 m2, un total de 177 mètres linéaires de rainure a été complété, dont 157 m dans la tonalite. Les rainures dans la tonalite, représentant une superficie d’environ 298 m², ont titré en moyenne pondérée 0,6 g/t Au.

Des rainures ont été ajoutées à celles de 2016 à la tranchée November. Le total cumulatif de ces rainures est maintenant de 36,1 mètres et donne 26,1 m de rainure à 1,4 g/t Au.

Découvreur d’or, de l’hypothèse à l’exploration avancée.
Sirios génère et gère ses projets d’exploration minière. Elle travaille en étroite collaboration avec ses partenaires, dans le plus grand respect des communautés et de l’environnement, en mettant à profit les plus récentes avancées et technologies de pointe.